Projet

Mon école, ma bataille

ÉtablissementEREA Alain Fournier

PaysFrance | VilleBeaune

Chef d'établissementPhilippe Janet (chef d'établissement)

Chef de projetVincent Journeaux (chef de projet)

ParticipationNiveau(x) |  5e

Nombre d'élèves24 (élèves)

Discipline(s) concernée(s) : Arts, français, EMC, géographie, recherches documentaires, Vie scolaire,

Projet pédagogique

Lien avec le projet d'école et/ou le projet d'établissement
Rappel des axes prioritaires de l'établissement

3 axes au projet d’établissement :
- ouverture culturelle
- formation de l’adulte de demain
- favoriser la réussite de tous les élèves

Quel axe est plus particulièrement concerné par votre projet ?

Former l’adulte de demain

Lien avec les programmes
Domaine d'apprentissage (défini par le socle commun des connaissances et compétences) dans lequel s'inscrivent les compétences travaillées

La formation de la personne et du citoyen à travers le domaine 5 : les représentations du monde et l'activité humaine. A travers ce projet, les élèves devront dépasser leur représentation du droit d’aller à l’école qu’ils vivent en France, avec le droit d’aller à l’école souhaité par d’autres enfants dans le monde. Ce projet s’intègre à un projet global sur les droits des enfants dans le monde, suite à la participation de cette classe à la semaine de la solidarité internationale. En plus de la participation au concours de la Mlf, cela aboutira à un échange avec deux classes de CM1 et de CM2 d’une école du Burkina-Faso.

Compétences évaluées

- développer le jugement du jeune en étudiant le fonctionnement d’autres pays par rapport à ce droit d’aller à l’école ;
- comprendre les causes des inégalités liées au respect de ce droit d’aller à l’école ;
- imaginer et réaliser une production artistique individuelle et/ou collective pour illustrer ce thème ;
- toutes les compétences liées aux langues qui sont présentées dans le paragraphe suivant.

Place des langues

La place des langues va être prépondérante : l’élève devra argumenter à l’oral puis à l’écrit afin de nous exposer son point de vue sur le sujet. Au sein du domaine 1 du socle " les langues pour penser et communiquer ", deux compétences sont plus particulièrement abordées :
- comprendre, s'exprimer en utilisant la langue française à l'oral et à l'écrit ;
- l'élève parle, communique, argumente à l'oral de façon claire et organisée. Il adapte son niveau de langue et son discours à la situation, il écoute et prend en compte ses interlocuteurs.
- comprendre, s'exprimer en utilisant les langages des arts et du corps. Sensibilisé aux démarches artistiques, l'élève apprend à s'exprimer et communiquer par les arts, de manière individuelle et collective, en concevant et réalisant des productions, visuelles, plastiques, sonores ou verbales notamment. Il connaît et comprend les particularités des différents langages artistiques qu'il emploie. Il justifie ses intentions et ses choix en s'appuyant sur des notions d'analyse d'œuvres.

Évaluation et indicateurs mis en place

Evaluation des compétences citées ci-dessus. De plus, chaque groupe devra présenter à l’oral sa production grâce à une fiche projet. L’évaluation sera faite par les adultes mais aussi par les autres jeunes. Les indicateurs choisis sont le degré d’implication dans le projet, la qualité des productions et la présentation argumentée de leur démarche lors de l’exposé oral.

Résultats et productions attendus

Les résultats premiers sont l’évolution du savoir et du savoir être au sein de l’école. Les productions attendues sont une vidéo et une affiche. 

Organisation pédagogique
Partenaire(s) éventuel(s)

Association Boégo néreé, siège social à Autun

Support(s) envisagé(s)

Une vidéo et une affiche

Calendrier

Le point de départ de ce projet a été la semaine de la solidarité internationale du 21 au 25 novembre 2016 avec la production finale prévue pour début mars. Le projet est travaillé de manière transversale sur les différents cours impliqués sur toute cette période.

Organisme
Présentation de l'organisme local choisi pour son action en faveur des droits de l'enfant

L’association Boégo néeré intervient auprès des écoles du Burkina-Faso pour aider à la scolarisation des enfants. Béogo néeré signifie "lendemains meilleurs". C'est du Mooré, un dialecte du Burkina Faso.