Le concours MLF/OSUI des droits de l'enfant

Le droit de jouer

Réalisations

L’éducation quand tu es malade : c’est ton droit et c’est important!

ÉtablissementLycée français André Malraux Murcie

PaysEspagne | VilleMurcie

Chef d'établissementMichel Arrazat (chef d'établissement)

Chef de projetOlimpia Mata (chef de projet)

ParticipationNiveau(x) |  CM2

Nombre d'élèves48 (élèves)

Discipline(s) concernée(s) : français, espagnol, Education Morale et Civique, histoire, sciences et technologie

Projet pédagogique

Rappel des objectifs principaux

L'objectif était de bien comprendre ce que signifie aller à l'école, et donc pourquoi c'est un droit fondamental. Parfois les droits de l'enfant sont perçus de façon trop abstraite ou éloignée par nos élèves. Ils ont du mal à s'identifier, car ils ne mesurent pas vraiment l'importance réelle, par exemple, d'aller à l'école.
C'est pour avoir un bon travail plus tard, pour apprendre des choses...mais l'école c'est aussi la socialisation, le groupe, la solidarité, des personnes et des valeurs partagées.
Nous voulions partir de situations vécues par les enfants, et il se trouve que dans nos classes nous avions un camarade qui a lutté durant plusieurs années contre un lymphome, et a été hospitalisé un an et demi. Nous sommes donc partis de cette situation connue des enfants pour qu'ils commencent à réfléchir.

Changements qui ont eu lieu par rapport au projet initial proposé

Au début, nous pensions faire des recherches sur la situation des enfants malades et comment ils pouvaient continuer leur scolarisation. (Organisation des professeurs dans les hôpitaux, bibliothèques, activités proposées). Nous pensions surtout à rendre visibles les difficultés rencontrées. Mais au fur et à mesure des échanges, nous nous sommes rendu compte, qu'au final, le plus important était de prendre conscience de l'importance de l'école comme lieu de socialisation, de prendre conscience que notre force venait du groupe.
Le projet a évolué, car nous avons ensuite écrit la petite saynète, élaboré les questions pour l'interview, et surtout nous avons compris que ce que nous pouvions faire de mieux pour aider les enfants hospitalisés, c'était de faire des choses avec eux, de les occuper, de faire des défis ensemble, de jouer, de leur faire oublier la maladie. Et c'est ce que nous allons essayer de mettre en place d'ici la fin de l'année. Une communication à travers skype, ou une messagerie internet, pour faire des choses ensemble. Pour cela, les membres de l'association AFACMUR vont beaucoup nous aider.
Un des changements importants d'ailleurs a été le choix de l'Association, car au départ nous avions choisi AFADECA (avec laquelle nous avions collaboré l'année dernière pour le marché de Noël), mais en mettant en marche le projet, il s'est avéré que AFACMUR était plus adaptée.

Intervenants extérieurs/partenariats noués effectifs

Membres de AFACMUR, parents d'élèves médecins, un psychologue

Implication des parents dans le projet

Les parents ont parlé avec les enfants, ont répondu à leurs questions. (famille concernée par la maladie) nous ont mis en contact avec l'association.

Obstacles rencontrés et façon de les surmonter

L'obstacle par rapport à l'aide aux enfants malades était que nous ne savions pas quel type de collaboration, d'aide nous pouvions apporter. Nous ne voulions pas de quelque chose de matériel, de ponctuel, mais nous voulions créer de vraies relations, de vraies situations d'échange. Or, nous ne pouvons pas les visiter, car ils sont immunodéprimés. Mais entre tous nous avons eu cette idée d'échange vía internet. Ensuite, nous ne savions pas trop comment organiser ces échanges (que faire avec ces enfants?) et grâce à l'association, nous savons que le plus important c'est de se comporter normalement, donc de jouer et d'apprendre. Nous allons donc organiser des jeux (énigmes, devinettes, défis mathématiques).

Apports (pour les élèves, les équipes, l'établissement)

Grâce à ce projet nous avons pu organiser des débats pour mieux comprendre l'importance de l'école pour nous et développer de l'empathie par rapport à certaines situations (maladies) auxquelles nous pouvons être confrontées dans le futur.
Nous avons pu rencontrer et collaborer avec des personnes et allons continuer à le faire (des parents d'élèves, des médecins, des membres de l'association, d'autres enfants) .
Nous avons mis des mots sur une situation douloureuse que la classe avait vécu durant plusieurs années (leur camarade malade) et de laquelle, en réalité, ils avaient peu parlé. Et cela a été très bénéfique (la famille et les enfants nous l'ont dit). Cela a été un moment fort, quand la famille a remercié les professeurs d'avoir accompagné, de façon bénévole, deux fois par semaine, ce petit garçon durant un an et demi. Les professeurs ont été perçus d'une façon nouvelle, beaucoup plus proche.

Organisme
Présentation de l'organisme local choisi pour son action en faveur des droits de l'enfant

AFACMUR (Association des familles d'enfants atteints de cancer de la Région de Murcie) travaille avec les enfants et leur famille. Ils donnent un soutien psychologique, matériel, informations et accompagnement des familles concernées. Ils travaillent en étroite collaboration avec les hôpitaux de Murcie et organisent des activités avec les enfants.
http://afacmur.org/quienes_somos.php


Consulter le projet inscrit

logo_ctondroitLe site C’est ton droit ! est une réalisation du Pôle communication de la MLF

Responsables du concours : Corinne Bajon / Dominique Collado

Rédaction : Corinne Bajon

Gestion de projet : Aude Buclon / Alexis Oukkal

Identité graphique  (conception/réalisation/intégration) : Alexis Oukkal

Photographies :
© Mission laïque française
© DR

Pour toute question sur le concours et/ou le site :
ctondroit@mlfmonde.org