Le concours MLF/OSUI des droits de l'enfant

Le droit de jouer

Réalisations

Être ou ne pas être ? Être est la réponse!

ÉtablissementLycée français international Louis Massignon

PaysMaroc | VilleBouskoura, Casablanca

Chef d'établissementCatherine Bellus (chef d'établissement)

Chef de projetClelia Parra (chef de projet)

ParticipationNiveau(x) |  2nde, 1re

Nombre d'élèves8 (élèves)

Discipline(s) concernée(s) : Espagnol, Anglais, Français, Arabe, EMC, Art Plastique, Primaire

Page de présentation conçue et réalisée par les élèves

Projet pédagogique

Rappel des objectifs principaux

Être capable de s'informer sur le droit à l'identité ; obtenir des informations grâce aux contacts de professionnels du sujet ; résumer toutes ces informations pour devenir médiateur et transmettre leurs connaissances ; élaborer un questionnaire pour découvrir où en est la prise de conscience de l'importance du droit à l'identité. Utiliser les 4 langues étudiées pour communiquer avec leurs différents interlocuteurs. Création d'un support numérique et d'un escape room sur le droit à l'identité afin de sensibiliser des élèves de cycle 3.

Changements qui ont eu lieu par rapport au projet initial proposé

Il n'a pas été possible de travailler avec le contact de la Croix Rouge internationale à Bagdad pour un problème de confidentialité sur l'identité des enfants et du dossier traité. Le travail avec les grands-mères de la place de mai s'est vu retardé de quelques semaines car, de décembre à février, moins de responsables étaient disponibles (vacances hémisphère sud). Création d'une page web pour héberger l'ensemble des supports créés, et non plus un seul support numérique. Une collaboration avec les secondes plus limitée, faute d'horaires compatibles. Seulement trois élèves de seconde sont intervenus ponctuellement, au lieu de 5. Le travail avec les CM2 ne va plus se limiter à une intervention et un escape room : les élèves de premières vont intervenir encore deux fois, et vont préparer une ou deux interviews avec eux.

Intervenants extérieurs/partenariats noués effectifs

Alexia Rivière, junior ONG américaine au Niger (ne souhaite pas que le nom de l'ONG apparaisse pour des raisons de confidentialité), Mariette Clamens (volontaire ONG War Child), Victor Ferreira (ancien Légionnaire ), ONG Grands-mères de la plaza de mai (pôle psychologique et un jeune petit fils retrouvé), M. Mezzour (SAMU SOCIAL Casablanca).

Implication des parents dans le projet

Non

Obstacles rencontrés et façon de les surmonter

Problème de calendrier dû aux différences d'hémisphère ou de décalage horaire : nous avons dû déplacer les interviews à plus tard (début avril ou sur des horaires du soir après les cours ou les fins de semaines).
Difficultés d'avoir les élèves durant le temps scolaire : beaucoup de travail avec eux au lycée pendant les vacances, les weekends et après les cours.
Le montage de trois minutes de présentation, sans l'aide de professionnels, a été un exercice difficile et frustrant pour les élèves ; cela les a obligé à choisir et donc à renoncer à certains passages qui permettaient d'expliquer une partie de leur travail (excellent exercice de synthèse).

Apports (pour les élèves, les équipes, l'établissement)

Pour les élèves: avoir pu être en contact avec des professionnels de différents horizons et pays: ils ont pu les interviewer dans différentes langues et constater les différences de point de vue sur la question. Il y a eu une véritable prise de conscience de l'ampleur du sujet et des nombreuses situations dans lesquelles l'identité (ou son absence) d'un enfant a une incidence. La création de supports pour les CM2 les a obligés à synthétiser et à simplifier leurs découvertes, pour devenir médiateurs. Un travail pluridisciplinaire, qui a permis à des équipes de se rencontrer et de partager des supports.
Une collaboration primaire-secondaire qui va certainement se prolonger avec de futurs projets, en développant les interventions des élèves de lycée en primaire de façon régulière (cela génère un enrichissement mutuel : secondaire-primaire).

Organisme
Présentation de l'organisme local choisi pour son action en faveur des droits de l'enfant

SAMU SOCIAL Casablanca s'occupe d'aider les enfants de la rue, en subvenant aux premiers besoins vitaux (hygiènes, alimentaire et médical). L'objectif étant de parvenir à réinsérer ses enfants dans la société, parfois en retrouvant leur famille, ou une structure pouvant les aider ou les accueillir.


Consulter le projet inscrit

logo_ctondroitLe site C’est ton droit ! est une réalisation du Pôle communication de la MLF

Responsables du concours : Corinne Bajon / Dominique Collado

Rédaction : Corinne Bajon

Gestion de projet : Aude Buclon / Alexis Oukkal

Identité graphique  (conception/réalisation/intégration) : Alexis Oukkal

Photographies :
© Mission laïque française
© DR

Pour toute question sur le concours et/ou le site :
ctondroit@mlfmonde.org