Le droit au logement ou le droit d’avoir un toit

Le concours est ouvert ! Élèves et équipes éducatives du réseau mlfmonde et des établissements des académies partenaires réfléchiront au droit au logement, article 27 de la CIDE, et proposeront une réalisation audiovisuelle illustrant leur réflexion.

Voir le règlement du concours

Des ressources mises à disposition par l’Unicef sont à votre disposition pour vous aider dans la réalisation de vos projets dans l’espace Ressources.

Contact : ctondroit@mlfmonde.org

Le droit de jouer

Jouer n’est pas un acte anodin, c’est un apprentissage de soi, un temps privilégié de détente, un vecteur d’intégration sociale, un pas vers l’autre. Tous les enfants n’y ont pas accès : emplois du temps surchargés, temps libre mal encadré, contraintes familiales, financières, situation de handicap, inégalités entre filles et garçons… de nombreux enfants sont privés de ce « droit aux loisirs, au sport, à la culture et au jeu » qui figure parmi les droits fondamentaux de l’enfant.

Je suis, tu es, il-elle est, nous sommes…

Savoir qui je suis, dire mon nom, mon âge, le nom de mes parents, cela parait aller de soi, comme une évidence, sans besoin de réflexion. C’est effectivement un droit fondamental décrit dans la Convention des droits de l’enfant. Le concours de cette édition amène les élèves à réfléchir au droit à l’identité ; les réalisations des classes participantes trouveront un écho particulier à l’occasion du 30e anniversaire de la CIDE (1989-2019) et feront l’objet d’une large communication.

Les réalisations primées en 2018

Le jury présidé par Claire Brisset, s’est réuni le 20 mars 2018 au siège de la Mission laïque française pour départager 26 réalisations. Les résultats ont été annoncés le lundi 16 avril lors du congrès Mlf/OSUI Caen(Deauville.

Le 1er prix a été attribué à la production Le droit d’être soigné ici et ailleurs, ma réalité et la tienne, du lycée Molière, Villanueva de la Canada Le 2ème prix a été décerné à l’EREA Fournier (Beaune, académie de Dijon) pour Et l’équité alors !. La 3ème place est partagée entre l’Ecole française Perenco, Muanda (RDC) – Le droit d’être soigné, c’est quoi ? et le Lycée français international Jean Mermoz, Abidjan pour la réalisation intitulée Ma santé : mon droit, mon avenir.

  • 3000 € seront reversés à EnganCHADos et Amigos de la Sierra Leone
  • 2000 € seront reversés à l’Association Béogo Néeré qui intervient auprès des écoles du Burkina-Faso pour aider à la scolarisation des enfants.
  • 500 € seront reversés à l’association Ared, Charisecours et Sanaa (orphelinats de Muanda)
  • 500€ seront reversés à la Fondation Children of Africa

Bravo à tous les participants pour leur investissement et la grande qualité des productions réalisées.

Sur le chemin des droits de l’enfant

En 2017, Solidarité Laïque, en partenariat avec la Mission laïque française, propose un jeu de société intitulé « Sur le chemin des droits de l’enfant » s’inspirant du jeu des « serpents et des échelles » sur le thème des droits de l’enfant et les enjeux nationaux et internationaux qui y sont liés. Un outil pédagogique avant tout ludique, pédagogique et coopératif, adapté pour les enfants dès 8 ans ! Par équipe ou individuellement, enfants et jeunes vont devoir réaliser différentes activités (quizz, mime, plaidoirie, dessin, etc) et relever de nombreux défis amusants pour arriver au bout du chemin des droits de l’enfant. Attention, il faudra aussi faire preuve de solidarité pour atteindre la ligne d’arrivée !

Pour recevoir plus d’informations, veuillez contacter Florine Pruchon, chargée de mission Droits de l’enfant à Solidarité Laïque (fpruchon@solidarite-laique.org).
Public : 8 – 14 ans et au-delà pour toute personne intéressée par les droits de l’enfant.
Tarif : Jeu : 30€ + participation aux frais de port à hauteur de 3,20€

La ministre ivoirienne de l’éducation soutient le concours C’est ton droit

La ministre de l'éducation ivoirienne au LIJM, CTondroit, juin 2017La ministre de l’éducation nationale ivoirienne, Kandia Camara Kamissoko, s’est rendue au lycée international Jean Mermoz (LiJM) pour une visite de travail. Divers sujets furent abordés, notamment celui du concours C’est ton droit. La ministre soutient activement ce concours par le biais de la fondation qu’elle préside Children of Africa. Les travaux menés par les élèves du LiJM sur le thème « le droit d’aller à l’école, un droit mal partagé » ont été présentés à la ministre. Ces travaux sont le fruit d’un travail collectif entrepris avec les élèves du Lycée Classique d’Abidjan, de Sainte Marie de Cocody et du Lycée Moderne de Cocody ; ils se sont  rendus dans une école rurale située à Ahua S/P de Jacqueville et à la Case des enfants d’Abidjan-Plateau pour s’imprégner des réalités de la scolarisation de l’enfant en Côte d’Ivoire.

article sur le site du LiJMLes élèves de l'école rurale de Jacqueville, Côte d'Ivoire, mars 2017

Après le concours, l’action continue

Après l’obtention du prix spécial décerné par le jury du concours C’est ton droit!, le Groupe scolaire Louis Massignon continue son action de solidarité au bénéfice de l’école d’Azrou, village berbère du haut Atlas situé sur la route du plus haut col du Maroc, le Tizi-n-Tichka. Au-delà du concours, ce sont des élèves et des professeurs engagés, prêts à se mobiliser. Les élèves de CM1 sont partis du 13 au 17 février 2017 près d’Azrou localisé en moyenne montagne.
Action solidaire, Azrou, Maroc, mai 2017-

Le village est un douar berbère situé sur la route de l’Oukaimeden près de Marrakech. L’association de développement du Maroc rural (ADMR), partenaire du projet, réalise l’aménagement de voies de communication pour désenclaver les villages montagnards. Dans le village d’Azrou, cette association a construit un pont, aménagé des voies d’accès et la voirie a réparé l’école détruite après un glissement de terrain lors d’inondations.

La rencontre des élèves du lycée Massignon avec ceux du village d’Azrou permet de faire évoluer les représentations des élèves en les confrontant à la réalité de la vie en montagne, de ses joies et de ses contraintes. L’accent est mis sur l’échange des pratiques de chacun et sur leur vécu au quotidien dans leur habitat respectif. Des membres de l’association ont présenté, in situ, leurs réalisations. Ils ont parlé de leur engagement pour l’accès à la scolarisation des enfants. Comme prévu, fin avril, la seconde classe du cycle 3 (une classe de 6ème) impliquée dans le projet a elle aussi passé trois jours avec les élèves et les habitants du village.

Enfin, pour impliquer les familles dans ce projet solidaire et en faire une solide action de partenariat avec l’association ADMR, un événement regroupant la communauté éducative du lycée Massignon a été organisé : exposition des travaux des classes transplantées, de photos, vente d’objets confectionnés par les élèves, par la coopérative artisanale du village, présentation de pièces de théâtre des deux classes.
Suivre et poursuivre l’action solidaire pour donner à l’école d’Azrou une cour de recréation, des sanitaires, un mur d’enceinte. Et ce n’est qu’un début!

Solidarité Laïque lance une campagne de financement participatif

A partir du 1er mars, Solidarité Laïque anime une campagne de financement participatif autour de Pas d’éducation, pas d’avenir, qui permet de financer 25 projets concrets autour de l’accès à l’éducation dans 11 pays différents. Cette opération durera tout le mois de mars et est faite en partenariat avec la Ligue de l’enseignement.

La plateforme pour faire des dons ne sera accessible quà partir du 1er mars mais vous pouvez d’ores et déjà consulter les projets à soutenir.

Contact : Sixtine Pillière, chef de projet sur cette action innovante spilliere@solidarite-laique.org